Je Conspire [Poisson Solo & Dorian Brumerive]

psdb

Voici le nouveau fruit de ma collaboration avec le compositeur et interprète Poisson Solo. Comme pour « Melancholia », Poisson Solo est parti d’un texte que j’ai écrit sur une idée qui m’est venue subitement, et que j’ai mise en forme sans trop savoir quelle musique en jaillirait.
Alors que je revenais d’envoyer un colis à La Poste, avec dans la poche le numéro de suivi qui me permettrait de suivre le parcours de l’envoi, une association d’idées m’a amené à imaginer une chanson qui brocarde à la fois le conspirationnisme sur Internet, et les conspirationnistes eux-mêmes, dans la médiocrité de leur crédulité et de leurs existences.
C’est là un contenu forcément un peu politique et très mordant, qu’il fallait limer quelque peu pour mon ami Poisson Solo, qui n’est pas un chanteur engagé ni un misanthrope aussi irrattrapable que moi. J’ai donc cherché à rester cohérent avec l’univers pop et ironique de mon comparse, et pour éviter des retours de bâton trop immédiats, je m’en suis tenu au listage absurde de conspirationnismes strictement américains. Le principe d’ailleurs des théories du complot vient de ce continent-là, aussi valait-il mieux attaquer le mal à sa source.

Je crois que c’est la première tentative d’aborder ce thème en langue française. Nous avons autant que possible traité le sujet en dérision, tout en y portant un regard moraliste. Nous n’avons pas voulu faire du bashing ou de la diffamation, mais nous avons appelé la bêtise par son nom. Quelques uns, s’étant d’instinct reconnus, nous ont déjà fait connaître leurs sentiments aigres.
Il n’empêche, nous savons que le temps nous donnera raison, et cette petite chansonnette pop, légère et vitaminée, témoignera sur la durée que, concernant ces sujets qui ont galvanisé tant d’individus au XXIème siècle, nous avons su garder la tête froide, et ne pas nous échauffer dans un sens ou dans un autre.
Nous étions partis sur l’idée de faire un morceau plutôt rock n’roll, très américain, dans l’esprit de « Suspicious Minds » d’Elvis Presley. Il en est resté d’ailleurs ce jeu de mots entre la Chapelle-Sixtine et « Sweet Sixteen » (un des classiques du King s’appelle « Sweet Little Sixteen »). Mais sous les doigts habiles du multi-instrumentiste, mes mots ont donné vie à une mélodie enthousiasmante plus volontiers brit-pop envers laquelle il aurait été stupide de faire preuve de discrimination. Il en résulte donc cette chanson pop rock que nous offrons au jugement sévère du public.
À deux ou trois notables exceptions, le clip a été entièrement réalisé à partir d’extraits de vidéos conspirationnistes. Ceux utilisés pour le refrain proviennent d’une vidéo d’origine inconnue datant de 2003, et censée être le témoignage d’une extraterrestre « reptilienne ».
Le texte de la chanson contient plusieurs jeux de mots qui ne sont pas toujours perceptibles à l’oreille. C’était notre façon à nous d’entretenir la vision d’une vérité occulte.
Nous aimons beaucoup cette chanson, dont nous sommes d’autant plus fiers qu’on  n’était vraiment pas sûrs du résultat, et qu’il dépasse allègrement nos prévisions, même en nombre de vues. Aussi, si cela vous plait, ou si cela reflète votre sain rationalisme, n’hésitez pas à partager, à diffuser cette vidéo et à liker les pages Facebook de Poisson Solo et de moi-même. Le monde doit savoir que l’invasion a déjà commencé, comme disait David Vincent il y a plus d’un demi-siècle. 😉

conspirelyrics

© SACEM – Poisson Solo (Musique) & Dorian Brumerive (Paroles).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s